© 2019 Bella Maniera 

SEARCH BY TAGS: 

FOLLOW ME:

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Twitter Icon
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône

Liotard à la Royal Academy de Londres

December 1, 2015

C'est avec un petit autoportrait de Liotard peint sur émail, fabuleusement détaillé, que s'ouvre l'exposition que la Royal Academy de Londres consacre au portraitiste suisse. Le ton est donné : un savoir-faire hors du commun, une allure qui ne l'est pas moins et une carrière rythmée de voyages en Europe et au Levant durant la seconde moitié du XVIIIe siècle.

 

Jean-Etienne Liotard, Domestique servant le thé, vers 1740–42, pierre noire et sanguine,

H. 205 ; L. 285 mm, Winterthur, Museum Oskar Reinhart, inv. Nr. 528 Photo SIK-ISEA.

 

 

D'accord, les plus beaux pastels ne sont pas exposés en raison de leur fragilité, mais il y a quand même des oeuvres splendides, notamment presque tous les dessins qui m'ont absolument enchantés !

 

Jean-Etienne Liotard, Julie de Thellusson-Ployard, 1760, pastel sur velin.

H. 70 ; 58 cm, Winterthur, Museum Oskar Reinhart, inv. 278.

Photo SIK-ISEA. Photography: Philipp Hitz.

 

 

Je vous invite à consulter le dossier de l'exposition Liotard sur le site de la Royal Academy qui ne manque pqs d'informations et de détails d'oeuvres.

 

 

Jean-Etienne Liotard, L'archiduchesse Marie-Antoinette d'Autriche, 1762, pierre noire

et sanguine, mine de graphite, lavis de sanguine, rehaussé de couleur au verso,

H. 311 ; L. 249 mm, Genève, Cabinet d'arts graphiques des Musées d’art et d’histoire,

inv. 1947-0042 Photo : Bettina Jacot-Descombes.

Ce dessin est particulièrement fascinant par sa beauté et sa techniaue : Liotard a renforcé le verso de la feuille en traçant les coutours de la silhouette de la fillette et en remplissant les contours de teintes orangées. C'est un procédé bien connu de son oeuvre.

 

 

Ainsi que le compte-rendu sur l'expo Liotard rédigé par Francesca Whitlum-Cooper sur Journal 18 [la nouvelle revue en ligne consacrée à l'art du XVIIIe siècle : excellente nouvelle de 2015].

 

 

 

Et encore : l'étude du portrait de Marianne, la fille de Liotard, par Neil Jeffares, spécialiste du pastel, qui dirige l'indispensable site en ligne The Pastellists, et qui est familier de l'oeuvre du suisse.

 

 

 

Enfin, sachez que le Getty Museum expose de sublimes pastels de Liotard jusqu'au 24 avril 2016, que présente Neil Jeffares sur le site de l'institution.

 

 

 

 

Jean-Étienne Liotard

Royal Academy, Londres

du 24 octobre 2015 au 31 janvier 2016

 

Please reload